Méditation sur "Solve et Coagula"

Retour au sommaire

 

« Dissous et Coagule » nous murmurent en latin les Alchimistes depuis des siècles.

Cette injonction brève et directe est riche en interprétations - inclusives plutôt qu’exclusives, comme souvent dans ce domaine. Je me permets ici de vous partager une perspective de compréhension qui, je l’espère, retiendra votre intérêt et vous sera utile.

Lorsque nous mangeons de la nourriture, nous assimilons des corps étrangers (eau, plantes, animaux,…) afin qu’ils constituent notre propre corps. Ces corps sont progressivement digérés - dissouts - en éléments suffisamment petits, puis une partie d’entre eux est évacuée car considérée comme inutilisable, tandis que l’autre vient se fixer - coaguler - dans notre corps. Nous pouvons choisir ce que l’on mange, mais le reste est un processus physiologique qui s’opère en général de manière automatique et inconsciente.

Considérons à présent la formation et le développement de notre dimension psychique. De la même manière, cette dernière est alimentée par ce que nos sens lui apportent. L’expérience régulière du monde extérieur participe à notre développement intérieur de la naissance jusqu’à la mort. Cependant, pour diverses raisons, une grande part de ce développement se fait plutôt par assimilations sans dissolutions préalables. A un moment donné, nous pouvons nous apercevoir qu’une plus ou moins grande part de nos pensées, de nos émotions, de nos actions sont motivées (littéralement mises en mouvement) par des éléments extérieurs coagulés à l’intérieur de nous sans avoir été dissouts, et qui donc n’ont pas été transformés en « nous ».

Il est alors temps de nous mettre au travail… intérieur! Déconstruire ce qui a été construit pour évacuer ce qui doit l’être et reconstruire avec les éléments de valeur, à l’aide cette fois de notre discernement conscient. Il s’agit aussi, autant qu’il nous est possible, d’appliquer et de conserver cette opération de « Dissolution et Coagulation » dans notre expérience quotidienne du réel en cultivant l’esprit critique, la conscience de l’instant présent, l’examen de conscience ou toutes autres pratiques apparentées.

Solve et Coagula
Cette formule facilement mémorisable peut nous aider à ne pas l'oublier

Vous pouvez prolonger votre méditation avec les questions suivantes (et plein d’autres à imaginer!) :

  • Les corps des plantes et animaux que vous mangez se transforment en vous, n’est-ce pas merveilleux?
  • Quelle est votre nourriture psychique?
  • Pouvez-vous fermer votre bouche psychique?
  • Quelle différence y a-t-il entre fermer votre bouche et rejeter ce que vous avez mangé? 
  • « Je suis ce que je mange » disent certains. Qu’en pensez-vous?
  • Quels outils et critères pour opérer la dissolution et la coagulation intérieure? Qui opère et décide?
  • Quelles sont les "diverses raisons" qui font que l'on assimile sans dissolution?
  • Quelle est la place du temps dans ce processus?
  • Quelle est la place de la dimension spirituelle dans ce processus?
  • Quel rapprochement pouvez-vous voir avec le principe taoïste du Yin et du Yang?
  • Si vous disiez plutôt « Coagula et Solve », serait-ce la même chose?

 

Pierre-Yves Vannay
Publié le 7 février 2019